Accueil Industrie AÉRONAUTIQUE MÉDICAL & confort CENTRALE D’ACHAT

 

• Assise et positionnement

- Interprétations cliniques

- Mesure de pression

• Dynamique plantaire

- OpenGo Science

- OpenGo Physio

- OpenGo Pro Sports

- OpenGo Ortho

• Support produit

• Médical

- Cas clinique

• Sport

• R & D

• Ortho

• Literie

- Reveal

• Dynamique plantaire

• Xsensor

• Moticon

Cartographie de pression → Assise et positionnement → interprétations cliniques

Les reposes pieds

Le réglage des repose-pieds est un facteur primordial d’une séance de positionnement. En effet, très peu de coussins ont la capacité de palier au mauvais réglage de ceux-ci. Il ne faut cependant pas oublier que ce facteur est aussi synonyme de confort et de stabilité pour le patient.

 

Ci-dessous, voici les phénomènes observés en fonction de la position des cale-pieds :

1 . Repose-pieds bien réglé : la pression est répartie sur l’ensemble de la surface portante.

2 . Repose-pieds trop haut : les ischions et le sacrum se chargent en pression (forte augmentation des risques d’apparition de l’escarre).

3 . Repose-pieds trop bas : apparition de l’effet de bord, de fortes pressions apparaissent à l’avant des cuisses. (Le risque d’apparition de l’escarre est d’autant plus important que ces pressions sont à majorer par la présence de forces de cisaillement).

 

 

Le dossier

Ci-dessous, voici quelques phénomènes observés en fonction de l’angle entre le dossier et l’assise :

1 . En position initiale (angle : 90°) les ischions sont bien visibles et très saillants

2 . En position allongée (angle : 135°) la rotation du bassin provoque une diminution de la pression exercée sur les ischions et laisse apparaître le sacrum.

3 . En position « avancée » (angle : 45°) la rotation du bassin permet le déchargement des pressions sur les ischions en répartissant ces pressions sur les cuisses.

 

 

L’effet Hamac

L’effet Hamac est du au fait que le tissu de l’assise se distend au fil du temps. Les problématiques liées à ce phénomène sont d’autant plus importantes que l’assise est détendue. Cet effet se matérialise par l’apparition de fortes pressions le long des cuisses du patient :

 

 RETOUR HAUT DE PAGE